Covid et confinement

Comme partout en France et à beaucoup d’endroits du monde, la vie a pris ici une tournure particulière… Nous avons plongé dans cet état d’incertitude, où plus rien de ce qui semblait aller de soi ne l’est plus…

Mais ce confinement a commencé d’une manière peut-être encore plus particulière, puisque nous avons attrapé le Covid-19 « presque tout de suite »… Avant que l’angoisse ne monte, donc ; avant même que les écoles ne soient fermées – j’avais commencé par un avoir un gros rhume et une petite toux, et je m’étais dit que « vu le contexte actuel », j’allais éviter d’inquiéter tout le monde et que j’allais garder ma « bonne crève » pour moi.

Et finalement… ben c’était ça. Je l’ai compris un peu plus tard, quand les symptômes ont évolué et que des amis m’ont alertée pour me dire qu’ils avaient été testés positifs.

Je vous rassure tout de suite : je vais bien. Les symptômes sont restés modérés, même si ça n’a pas non plus été « juste une grippe ». J’hésitais à vous en parler, mais je me rends compte que dans mon entourage, on me pose souvent des questions, les gens ont envie de savoir « à quoi ça ressemble », alors si je peux aider un peu en racontant, tant mieux !

En résumé : tout ce que vous ont dit les sources fiables, c’est vrai.

C’est vrai que c’est très contagieux. Parmi les personnes que j’ai vues pendant les vacances, beaucoup l’ont attrapé, alors qu’aucun n’avait de symptômes à ce moment-là. Et certaines personnes que j’ai vues avant de commencer à être malade l’ont attrapé aussi, même si on ne s’est pas fait la bise, ni serré la main, ni rien. Donc… restez chez vous, et faites attention, s’il-vous-plait.

Vrai aussi que les symptômes varient énormément selon les gens. Parmi les gens que je connais, certains ont dû être hospitalisés alors que leur conjoint n’avait quasiment rien. Et pas forcément les plus vieux. J’ai eu le soulagement d’apprendre que tout le monde avait bien récupéré… Et je mesure notre chance.

Comme l’expérience dépend beaucoup des gens, je ne peux parler que de ce que j’ai vécu moi, qui ai eu la chance que ça ne soit pas grave, donc de rester à la maison tout le temps. Pour moi, c’était résolument plus mauvais qu’une grosse crève ou la grippe. Différent : pas trop de nez qui coule ni de toux, mais une douleur en respirant, de l’essoufflement (pas trop mais avec une ou deux mauvaises journées quand même), beaucoup de fatigue. Et une évolution en dents de scie : un jour ça va, le lendemain plus du tout, voire un matin ça va et le soir pas du tout… Tout ça pendant trois semaines (aujourd’hui, ça fait trois semaines et ça va mais bon… je fais un jour à la fois !). La phase à risque étant autour des jours 7 à 9, j’ai passé le plus mauvais, donc ça devrait aller, maintenant !

Ici, j’ai été vraiment soulagée par des inhalations avec des feuilles de thym dans un bol d’eau chaude (et une serviette sur la tête, « à l’ancienne », quoi !). Là encore, je le dis parce que des fois que ça puisse aider… et que ça ne présente pas de risque (j’en avais parlé à mon médecin).

Autre chose : si vous êtes malade, appelez votre médecin même si « il n’y a rien à faire ». Mon mari et moi, on a été suivis, en consultation le jour 7 pour vérifier s’il fallait un suivi spécial, puis par téléphone et téléconsultation (ça fait bizarre, la téléconsultation… mais comme ça, vous voyez votre médecin sans masque !).

Aujourd’hui, j’ai un sentiment bizarre de me dire que je fais partie des 80% pour qui cela reste bénin, en pensant à tous les autres pour qui ça ne l’est pas… La maladie est injuste, je le sais pourtant.

Alors je pense encore plus fort à ceux qui sont malades, et à ceux qui les soignent. Ceux qui soignent, ce sont les médecins, les infirmiers, infirmières, aide-soignants… Mais aussi les pharmaciens, les secrétaires médicales, ceux qui travaillent dans les laboratoires. Les employés de l’hôpital. Les chercheurs. Et tous les autres…

Et aussi à tous ceux qui partent travailler tous les jours : ceux qui travaillent dans les maisons de retraite, les supermarchés, les éboueurs qui passent comme avant, le facteur, les agriculteurs, les policiers ou les gendarmes, tous les fonctionnaires ou élus qui font face à tout…

Et aussi, tous ceux qui travaillent depuis chez eux, comme les enseignants qui continuent de veiller sur nos enfants – mon fils attend avec impatience le travail envoyé par sa maîtresse, c’est quelque chose d’essentiel à son équilibre dans cette période.

Et puis tous ceux qui aident, de pleins de façons…

Parce qu’on a été aidés aussi, beaucoup. Des voisins qui nous déposent les courses. D’autres qui prennent des nouvelles. D’autres qui nous posent un gros sac d’oranges pleines de vitamines devant la porte…

La solidarité se met en place partout, et c’est beau…

Depuis un peu plus de deux semaines, nous vivons donc le confinement. C’est une expérience partagée par tous, n’est-ce pas ? – et pourtant, plus le temps passe et plus je me rend compte que tout le monde ne vit pas même confinement.

Avec trois enfants à la maison, le travail scolaire suffit à bien occuper nos journées ! On s’organise, on invente une manière de vivre ensemble différemment (je continue à travailler depuis la maison). Bien sûr, on profite d’avoir un jardin (c’est une chance qu’on ne mesurait peut-être pas assez). Je suis épatée par mes enfants tous les jours.

On se crée jour après jour de nouveaux petits bonheurs…

C’est ça que j’ai envie de partager avec vous, sur le blog, dans les prochains articles. Des fois que ça donne des idées. Il y avait déjà une créativité énorme sur internet, là, chacun essaie de contribuer… C’est incroyable, ce qui se passe, en ce moment.

Et puis, si vous êtes tous seuls dans ce confinement qui doit être tellement long, je pense fort à vous aussi…

Prenez soin de vous, prenez soin de vos proches…

Soyez prudents, restez chez vous.

Ce virus est une saleté mais de belles choses fleurissent toujours dans les temps difficiles…

4 Comments

  1. Marie

    C’est bien de témoigner Anne, parce que ça nous met en face de la réalité.
    Le coronavirus, ce n’est pas que pour les autres. Ça met les choses à notre niveau, ça les rend plus palpables. C’est dit avec des mots de tous les jours.
    Parce qu’avec les infos, les infox, les intox, parfois on ne sait plus bien … Tous ces gens collés épaule contre épaule (au début mais longtemps quand même) à la télé, ce n’était pas cohérent avec le message de «  distanciation sociale » surtout quand ce sont des médecins hospitaliers …
    Je suis si heureuse de savoir que vous allez tous mieux !
    Vous allez être protégés maintenant et ne serez plus vecteurs de la maladie.
    Parce qu’il y a aussi toutes les conséquences de cette inactivité forcée …
    Je pense à ton projet de médiathèque. Peut-être pouvez-vous faire avancer certaines parties par télétravail ?
    Rétablissez-vous tous tous bien. Nourrissez-vous bien aussi. C’est curieux de remarquer que parfois on mange moins … On fait inconsciemment durer les provisions. 😉
    C’est vrai qu’on se sent privilégiés aussi quand on a un jardin en ce moment.
    Prenez bien soin de vous tous

    • anne(tte)

      Merci pour ton message !
      C’est bien dans ce sens que je voulais témoigner – merci à toi pour ton retour. ♥
      C’est vrai qu’il faut particulièrement faire attention aux intox. On m’a dit plusieurs fois que boire du thé protégeait du coronavirus (« untel me l’a fait suivre, le connaissant, ça doit être vrai »). J’ai vérifié sur le site des décodeurs du monde, et pas du tout !
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/10/non-boire-des-boissons-chaudes-ne-neutralise-pas-le-coronavirus_6032531_4355770.html
      Donc, je continue à boire du thé tout le temps… mais juste pour le plaisir ! 😛
      Pour la bibliothèque, on est très avancés dans le projet – ça fait un peu plus de deux ans qu’on bosse dessus ! 😉 – donc le chantier est un peu en pause (il y a toujours un artisan qui travaille, je crois), la livraison des meubles aura sans doute du retard… mais ça se fera en son temps !
      C’est juste dur de ne pas pouvoir proposer des choses au public en ce moment… même si je réfléchis à d’autres manières de le faire. 😉
      Prend bien soin de toi et de tes proches. ♥

  2. Marie

    Merci pour le lien. :-))
    Je connais les Décodeurs, mais je ne connaissais pas cet article.
    Belle journée avec beaucoup de tasses de thé 😉

  3. Sophie Herisson

    Merci de prendre le temps de nous raconter, pas facile de faire le tri dans ce qu’on entend… Ma sœur est malade aussi, testée négative mais malade depuis 2 semaines, du mal à respirer de la fièvre un peu de toux et mal au ventre… Bref son médecin pense que c’est bien ça quand même ! Et effectivement elle est fatiguée, c’est long, et ça dépend des jours…
    Les enfants l’ont eu aussi ?
    Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.