Quand je serai grand, je serai le Père Noël – Grégoire Solotareff

C’est l’histoire d’un petit garçon qui s’appelle Noël et qui aime se promener dans la forêt. Un jour, il trouve un énorme sac rouge accompagné d’une lettre mystérieuse…

Alors voilà, la vraie histoire de cet album, c’est qu’on a décidé de se faire plaisir quand on a fait nos achats pour la bibliothèque en prenant quelques titres de Noël. Parce qu’on en lit tous les ans et on aime bien changer. 😛 Et là, l’occasion était trop belle, il nous restait 5€ de budget et il y avait Quand je serai grand, je serai le Père Noël en collection Lutin Poche. Solotareff, c’est quand même une référence (un petit clic ici si vous voulez en savoir plus) donc on s’est dit que l’occasion était trop belle !

Décembre est arrivé et avec décembre, les premières lectures de Noël en accueil de classe. Qu’est-ce que j’allais lire à mes (pas si petits) GS et CP ? Parmi quelques titres emportés chez moi pour préparer, celui de Solotareff.

Et là… coup de cœur. Le dessin, très original et dans le style de l’auteur, l’histoire, avec sa pointe d’humour, généreuse et en plein dans l’enfance et le mythe du Père Noël sans être mièvre… Seul défaut : qu’est-ce que c’est petit, un lutin poche, pour lire à un groupe ! Le livre était trop bien pour ne pas essayer quand même… J’ai bien testé avant (posant stratégiquement ma chaise pour avoir assez de lumière, parce que les pages avec fond bleu, en petit et avec le livre pas en face, c’était pas gagné…) et je me suis lancée.

Devant mon petit public, nouvelle révélation : cette histoire qui m’avait plu prenait une autre dimension devant les enfants. Ils riaient, s’interrogeaient, changeaient de position sur leur coussin pour mieux voir les pages… Quand je leur ai dit qu’ils pouvaient aller choisir le livre à emprunter, j’ai littéralement vu deux enfants bondir de leur coussin pour plonger directement vers la table où étaient les livres de Noël. 😛

Bien sûr, je ne vous ferai pas de photo du livre… il a été instantanément emprunté.

Alors forcément, j’avais envie de vous en parler tout de suite. Déjà pour que vous puissiez, vous aussi, connaître le secret du Père Noël. Et puis parce que, si vous cherchez un album à lire à vos petits bouts, il vous attend sans doute en librairie…

Et moi… je n’ai plus qu’à trouver un autre titre à lire lundi prochain ! 😛

En petit bonus, un grand entretien avec Grégoire Solotareff, sur le site de l’école des loisirs. Il parle de son métier d’auteur, d’éditeur, de sa vision de la littérature jeunesse… et c’est passionnant !

4 Comments

  1. Mathilde

    Je me souviens de ce livre !!! Je l’avais reçu dans un abonnement quand j’étais enfant et je l’aimais beaucoup: je vais essayer de le retrouver la prochaine fois que j’irai chez mes parents pour le lire à mes neveux-nièces pendant les vacances de Noël. Merci beaucoup pour le souvenir 😉

    • anne(tte)

      Alors là, je suis toute contente si cet article t’a permis de retrouver un livre d’enfance… ça m’est arrivé un peu miraculeusement avec Catherine Certitude et je me souviens encore comme j’étais émue de pouvoir remettre un titre sur ce beau souvenir d’enfance…
      Très belles lectures de Noël alors ! 🙂

  2. Marie

    On devrait l’avoir à la maison … quelque part dans les cartons.
    Je ne m’en souviens plus bien, mais comme je suis allée voir s’il était disponible à la bibliothèque, et qu’il l’est, ce sera l’occasion de le redécouvrir … en grand format. 😉

    Oui, le livre d’E. Leroy Ladurie est très intéressant et très accessible, très facile à lire. 😊 Cependant, c’est un pavé… C’est « studieux ». Difficile de mémoriser toutes les informations. Après lecture, dans mon cas, les détails s’évaporent malheureusement très vite,
    Donc, je le considère un peu comme une « encyclopédie », pour vérifier, pour me renseigner sur une époque en particulier, comparer avec ceux que certains disent ou écrivent. Un livre à avoir pour s’en servir à la demande.

    Beaucoup de déménagements, je n’ai jamais fait de vrais composts à l’ancienne, je n’ai jamais eu de jardin avec un compost à entretenir et à transmettre aux locataires suivants. Et en appart, j’ai juste suivi les consignes proposées dans les petits livrets distribués aux nouveaux venus. 😉 Mais j’ai habité une ville où on recyclait le pain, pour faire des appâts pour la pêche.

    • anne(tte)

      Oui, en grand format, tu profiteras mieux. 😉 Cet album m’a permis de redécouvrir un peu le travail de Solotareff ; du coup, j’ai choisi un ou deux livres en conséquence pendant notre grand échange de la semaine dernière pour la bibliothèque (un peu moins de 300 livres à choisir… il y avait de quoi se faire plaisir :P).
      Il faut que je note le titre de ce livre d’E.Leroy alors, si c’est une référence ! Comme toi, j’ai parfois l’impression que mes lectures s’évaporent… Comme ça me permet de redécouvrir le coupable des romans d’Agatha Christie avec autant de surprise à chaque fois, ça a aussi ses avantages. 😛

Répondre à Marie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.